Jeux de rôle Québec

Jeux de rôle Québec (http://forums.guildefantastiques.com/index.php)
-   Discussion générale (http://forums.guildefantastiques.com/forumdisplay.php?f=20)
-   -   Un brevet sur "There's an app for that" (http://forums.guildefantastiques.com/showthread.php?t=20251)

Kurosawa 2010-10-12 19h23

Un brevet sur "There's an app for that"
 
J'en reviens pas, je savais qu'on pouvait breveter des niaiseries, une marque de commerce, des inventions, mais je savais pas encore qu'on pouvait breveter une phrase. Apple me surprendra toujours.

Vraiment n'importe quoi :cry:

Fitzz 2010-10-12 19h32

Re : Un brevet sur "There's an app for that"
 
Récement la compagnie de disque des Beach Boys a voulus intenté une poursuite a Kate Perry pour un bout de phrase dans une de ses chansons.

http://www.nypost.com/p/pagesix/beac...3Vv329HgOWvkJM

eliana 2010-10-13 12h24

Re : Un brevet sur "There's an app for that"
 
Cela démontre simplement la mentalité américaine... il pense avoir tout inventé!

Et que tout ce qu'il touche, voit ou désire devrait leur apartenir.

J'ai aucun respect pour ce genre de raisonnement pervers!

Éli,
:umpf:

Kurosawa 2010-10-13 12h39

Re : Un brevet sur "There's an app for that"
 
Dans le cas de Kate Perry il peuvent dire que c'est une violation de droit d'auteur, ce qui n'est pas la même chose qu'un brevet. Mais après vérification il n'y a pas beaucoup de différence, le droit d'auteur est acquis avec l'oeuvre tandis que le brevet est demandé à un organisme. Les deux ont un délai dans le temps. Je viens donc de me renseigner sur ce temps et il correspond (en France) à 70 ans suivant la mort de l'artiste pour le droit d'auteur et à environ 20 ans pour le brevet.

Kate Perry a utilisé la phrase la plus connu des chansons des Beach Boys sans leur demander la permission, c'est un peu comme copier une chanson. Apple a breveté une phrase utilisé pour vendre des logiciels. J'aurais à la limite compris qu'ils poursuivent une compagnie sur une violation de droit d'auteur, mais un brevet :shocked:. C'est un peu comme si les producteur de lait demandaient un brevet sur "un c'est bien mais deux c'est mieux".

Je ne sais pas ce qui m'étonne le plus : le fait qu'Apple ait demandé un brevet ou le fait qu'il ait eu le brevet. À moins que ce soit de la frustration de ne pas avoir breveté cette phrase avant Apple.

Toutefois, l'avantage des brevets c'est qu'ils se contournent. J'aimerais bien essayer de vendre un logiciel sur internet en disant : "there's another app for that". :D

Fitzz 2010-10-13 12h45

Re : Un brevet sur "There's an app for that"
 
Je trouve ca con de breveter des phrases mais c'est pas nouveau. Les slogans ont toujours exister et si mon souvenir ne me trahis pas je me souviens dans les années 1980 que pepsi avait un 'trade mark' sur la phrase The choice of a new géneration et qu'il avait eu a défendre leur brevet a la cours puisque c'était aussi une parole dans une obscure chanson écrite dans les années 60.

Kurosawa 2010-10-13 13h08

Re : Un brevet sur "There's an app for that"
 
Wow, une poursuite brevet vs droit d'auteur. J'aurais aimé voir le combat :D. J'imagine que ça c'est réglé hors cours.

J'ai cherché vite vite dans le web et j'ai juste trouvé le nom du 2e album d'un groupe punk Fifteen des années 90 (mis à part pepsi). Avec des chansons intitulées distillat de pétrole, la fin du centenaire, la fin de l'été, domination = destruction, ils ont surement fait fureur :D.

Fitzz 2010-10-13 13h27

Re : Un brevet sur "There's an app for that"
 
Tu as raison de me faire subtilement remarquer que je mélange brevet et droit d'auteur. J'essaie de trouver un autre exemple de phrase breveter mais mes recherches ne mène a rien mais pourtant je suis sur que c'est pas si rare que ca.

Fitzz 2010-10-13 13h36

Re : Un brevet sur "There's an app for that"
 
J'en ais trouvé!!!



“Let’s Get Ready to Rumble!”
Trademarker: Michael Buffer
In the 1980s, Buffer was a boxing ring announcer who belted out “Let’s get ready to rumble!” whenever he hopped on the mic. Crowds loved it, and in 1992 he smacked a trademark on the phrase. That was a pretty smart move, as his saying found its way into songs, TV commercials, and hyperviolent backyard wrestling videos. Believe it or not, it’s rumored that Buffer has grossed $400 million from all the licensing.


“That’s Hot”
Trademarker: Paris Hilton
In 2007, Paris got into a legal spat with Hallmark over what she claimed was an unlawful use of her trademarked phrase on one of their greeting cards. The case was settled out of court, which turned out to be the last time Paris was in the news for not going to court.


Source: http://www.modernman.com/phrases-tha...y-shouldnt-be/

Kurosawa 2010-10-13 13h42

Re : Un brevet sur "There's an app for that"
 
En fait je viens de m’apercevoir qu'une marque de commerce (trademark) n'est pas un brevet ni un droit d'auteur, et elle est soumise à des lois différentes. Dans les pays de common law, elles ont force de loi et n'ont pas besoin d'être enregistrées (un peu comme les droits d'auteurs) tandis que dans les pays de droit civil, elles n'ont aucune valeur juridique. Mon information ne tient pas compte des états mêlés comme le Québec qui applique le droit civil et le common law :(.

Kurosawa 2010-10-13 13h48

Re : Un brevet sur "There's an app for that"
 
Et je viens de m’apercevoir que j'aurais dû mieux lire l'article car Apple a déposé une marque de commerce et non un brevet. Il faut croire que les titres de journaux sont parfois (probablement plus souvent qu'autrement) trompeur.

400 millions pour une simple phrase, je n'ai qu'une chose à dire "Only in USA". Je crois que je vais déposé une marque de commerce au États-Unis pour Only in USA, je suis certain que je ferais du gros cash.


Fuseau horaire GMT -4. Il est actuellement 23h21.

Powered by vBulletin® Version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #21 par l'association vBulletin francophone
Copyright © 2004-2015 Daniel Cournoyer