Jeux de rôle Québec  

Précédent   Jeux de rôle Québec > Jeux de rôle > Discussion sur les jeux de rôles

Discussion sur les jeux de rôles Discussion général sur les jeux de rôles

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
Vieux 2013-05-26, 03h34   #1
jello195
Comte
 
Avatar de jello195
 
Date d'inscription: août 2012
Messages: 330
Le style de jeu

Est-il possible de faire un peu de tout? C'est la question que je me pose actuellement. Différents joueurs veulent différentes choses d'un jeu de rôle, et je crois que cela a déjà été mentionné plusieurs fois sur ce forum (et probablement ailleurs aussi). Cependant je me demande est-ce possible d'adapter le style de jeu afin que tous y trouvent leur compte même dans un groupe hétéroclite. Est-il possible de satisfaire tout le monde même dans un groupe ou un joueur aime la baston, un joueur aiment résoudre les problèmes à travers la discussion et le roleplay, un joueur aime jouer des partie très concrètes avec des principe fondamentaux qu'ils peut utiliser à son avantage dans certaines situation et un joueur qui aime les parties étrange et mystérieuse ou l'on est désarçonné par l'inconnu? Est-ce que la partie ou le système de jeu s'adapte aux joueurs et à leur façon de jouer individuelle dans un ensemble ou est-ce que c'est aux joueurs de s'adapter au jeu, ou de dégager s'ils en sont incapable?
jello195 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 2013-06-06, 14h04   #2
olivierhermann
Marchand
 
Date d'inscription: novembre 2012
Messages: 32
Re : Le style de jeu

Oula, grande question.

Plutôt que de te pondre une réponse en 2000 lignes, je t'envois un lien ou je développe le sujet (entre autre)

Il faut juste descendre le topic ( au début, je parle des bases, puis j'aborde le sujet en page 2 ou 3)



http://cthulhumobile.motion-forum.ne...se-pour-le-jdr

Je crois en particulier que je donne l'exemple d'une partie très classique d'ADD préparée en fonction de joueurs aux attentes très différentes en page 3 (cf: Prenons un exemple de 'partie customisée')

PS: Encore une fois, je parle que de MON expérience (un peu conséquente il est vrai).

Je ne prétend pas détenir LA Vérité.

Dernière modification par olivierhermann ; 2013-06-06 à 14h56.
olivierhermann est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 2013-06-07, 14h31   #3
jello195
Comte
 
Avatar de jello195
 
Date d'inscription: août 2012
Messages: 330
Re : Le style de jeu

Mais si tu veux me répondre 2000 lignes vas-y, je posais la question parce que je désirais des réponses.

Si je comprends bien, ton idée c'est que fondamentalement tu peux dirigé tes joueurs par des astuces scénaristiques donc tu peux leur faire faire ce que tu veux qu'ils fassent. Mais ma question était plus, est-ce qu'ils vont quand même avoir du fun?

Je lis tes référence à Robert D. Laws et je suis d'accord en générale avec elles mais supposons qu'on joue dans un groupe avec 2 tacticiens, 2 buttkicker et 1investigateur, par exemple, le MD n'aura pas le choix, pour satisfaire les joueurs, de balancé en mettant beaucoup de combat. Oui il peut mettre de éléments d'enquête pour le joueur qui aime chercher mais il devrait idéalement y avoir 1/5 du jeu qui couvre ce qu'il aime et 4/5 qui sont des combats. Est-ce que 1/5 du jeu qui couvre ce qu'on aime c'est suffisant ou est-ce que ce groupe est destiné à perdre un joueur parce qu'il ne joue pas comme le reste du groupe? Est-ce que c'est au joueur de s'adapter ou est-ce que c'est au groupe de le faire ou c'est comme le bacon et le chocolat, j'aime les deux mais ensemble je suis pas convaincu?

Pour prendre un exemple peut-être plus difficile, dans le passé j'ai eu un groupe avec 1 buttkicker, 1storyteller, 1method actor, 1power gamer et 1casual gamer. On réussissait à jouer mais il y avait des tensions dans le groupe, qui à mon avis viennent d'avantage du fait que les mêmes choses n'occupent pas la même importance pour chacun. Le method actor CB qui se fait dire par le power gamer NM, "aller on fait [truc mauvais] ça va nous donner des bonus à tous" va dire non à coup sûr. Si les deux étaient method actor ils sauraient que l'objectif est de jouer le personnage même si on en sort parfois perdant et s'ils étaient les 2 power gamers ils s'entendrait qu'il faut toujours en sortir gagnant kit à laisser de côté le RP. Mais là le method actor se dit "y est donc bin con, je peux pas faire ça c'est pas roleplay" et le power gamer se dit "y est donc bin con, on va tous perdre un +1 s'il le fait pas". Pis là le buttkicker en rajoute en disant "Fait le donc on va se battre ça va être le fun" pis le storyteller dit "Bin non si on fait ça on risque de tué le gars pis on saura jamais c'était qui qui nous manipulait".

Est-ce que ce groupe là est destiné à éclater ou est-ce qu'il serait raisonnable de croire que tout le monde devrait mettre de l'eau dans son vin. Le method actor devrait accepté de faire un peu de méta de temps en temps quand ça fait pas trop de mal, le power gamer devrait accepté un -1 ou un -2 pour que tout le monde ait son fun, le storyteller devrait accepté qu'il trouvera pas toutes les réponses et le casual gamer devrait se forcer pour arriver à l'heure où la game commence? Ou encore c'est au groupe de dire nous on joue orienter combat ou orienter RP pis c'est aux joueurs de l'accepté ou de se trouver une autre table?
jello195 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 2013-06-09, 20h16   #4
olivierhermann
Marchand
 
Date d'inscription: novembre 2012
Messages: 32
Re : Le style de jeu

Oui, ils vont t'aimer pour savoir les diriger avec expérience. Et ils vont s'amuser, surtout si tu prend en compte leurs besoins.

Même en tant que Maîte de jeu, c'est un défit que d'apprendre à s'imposer auprès d'un groupe, à amener des idées, des situations nouvelles.

Les gens que tu fréquente régulièrement te stabilisent, mais aussi te mettent dans un catégorie et s'attendent bien souvent à ce que tu n'en sortent pas.

J'ai du accepter de jouer avec beaucoup de monde, avec lesquels j'avais parfois moins d'affinités, pour tester de nouvelles choses auprès d'un public neuf.

Bien sûr, je n'ai pas fais que de bonnes parties dans l'intervalle.

Cela m'a aussi permis de repérer les joueurs les plus compatibles entre eux, et parfois de rendre compatible des gens qui l'étaient peu à priori.

C'est aussi ça l'expérience du jeu.

Les joueurs que je fréquente me remercient de les faire sortir (un peu) de leur zone de confort, et je les remercie en créant des intrigues secondaires (ou principales) mettant en valeur certains de leurs besoins de jeu. (RP, enquête, baston etc)

Qui plus est, ce n'est pas parce qu'un joueur a une nette préférence pour un type de situation de jeu qu'il est nécessairement incapable d'en apprécier d'autre.

Simplement, si son type d'action-fétiche est totalement absent, vous avez intérêt à vraiment assurer de par ailleurs, ou à inclure une intrigue secondaire qui lui permette ses 15 m de gloire sans trop mettre en danger le reste du scénar.

Certains jdr le permettent facilement (ex L5A) d'autres moins.

Le travail du MJ est autant de faire une bonne partie que de rassembler des gens qui vont s'entendre.
olivierhermann est déconnecté   Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT -4. Il est actuellement 17h01.


Powered by vBulletin® Version 3.8.9
Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #21 par l'association vBulletin francophone
Copyright © 2004-2015 Daniel Cournoyer